Une crise d’épilepsie peut arriver à tout moment. Cette imprévisibilité est bien une des pires choses (si pas la pire) avec l’épilepsie. Le rêve de toute personne atteinte d’épilepsie est de ne jamais ravoir de crise. Peut-on atteindre ce rêve?

Dans cet article, j’explique 3 choses:

  • Pourquoi connaître tes facteurs favorisants est important
  • Quels sont les facteurs les plus connus, selon la recherche clinique
  • Comment connaître tes facteurs favorisants tes crises

 

Pourquoi connaître tes facteurs favorisants est important

Certaines personnes découvrent avec le temps des facteurs qui favorisent leurs crises. Par exemple, après avoir bu de l’alcool, certaines personnes savent qu’ils vont probablement avoir une crise.

Malheureusement, pour chacun, ces facteurs déclenchants sont différents. Et si tu savais connaître les tiens?

  • Si tu pouvais connaître tes facteurs favorisants, tu pourrais les éviter.
  • Et si tu peux les éviter, tu peux éviter des crises.
  • Et si tu peux éviter des crises, tu reprends le contrôle de ta vie.

Facile!

Oui, enfin, c’est pas si facile. Tu pourrais toujours avoir des crises sans raisons apparentes. Et aussi, un facteur favorisant peut ne pas systématiquement provoquer une crise (par exemple, boire de l’alcool pourrait ne pas toujours provoquer une crise).

Malgrè ça, si tu peux comprendre ton épilepsie et ses facteurs favorisants, tu pourrais réduire tes crises dramatiquement!

Donc mettons à jour le dessin ci-dessus:

Les facteurs favorisants les plus fréquents, selon la recherche clinique

Selon plusieurs études scientifiques (voir sources à la fin de l’article), jusqu’à 9 personnes sur 10 savent identifier au moins un facteur favorisant. Souvent, une personne a plus qu’un facteur déclenchant ses crises.

Les facteurs les plus fréquents sont montrés dans le graphique ci-dessous.

On apprend pas mal ici:

  • Plus de 60% des personnes avec de l’épilepsie indiquent le stress, la fatique et le manque de sommeil comme facteurs pour leurs crises.
  • Environ la moitié des gens rapportent l’oubli de prise de traitement, les changements de traitement, les menstruations (seulement les femmes évidemment), les émotions et le réveil comme des facteurs favorisants.
  • Plus rarement, mais toujours 2 personnes sur 10 rapportent l’alcool, les stimuli visuels, la douleur, la chaleur, … comme facteurs favorisants.

D’ailleurs, dans les études cliniques, d’autres facteurs plus rares sont mentionnés, comme par exemple: les rapports sexuels, l’utilisation de drogue, des changements de régime, la caféine…

Comment connaître tes facteurs favorisants

Tu reconnais sans doute certains de ces facteurs.

Mais lesquels provoquent réellement une crise pour toi?

La meilleure manière de connaître tes facteurs est de garder un journal de ton épilepsie, et d’analyser les facteurs à travers le temps.

Screenshot Helpilepsy Appli Mobile

Screenshot Helpilepsy Appli Mobile

En notant systématiquement tes crises et en indiquant les facteurs déclencheurs probables, tu vas mieux comprendre ton épilepsie. Avec ça, tu seras capable de les éviter.

Pour t’aider avec ça, il y a une application mobile gratuite: l’assistant helpilepsy.

C’est une application mobile qui t’aide à suivre et noter ton épilepsie (tes crises, tes effets secondaires, tes traitements, etc.). Cette appli te permet de facilement comprendre et gérer ton épilepsie, par exemple avec un joli petit résumé sur les facteurs favorisants tes crises.

Helpilepsy Google Play Store LinkHelpilepsy App Store Link

 

 

 

 

 

 

 

C’est tout! Bonne chance avec le suivi et la gestion de ton épilepsie! N’hésite pas à partager ton expérience dans les commentaires.

Si tu as aimé cet article, il y a des p’tites choses que tu pourrais faire qui m’aideraient beaucoup:

  • Partage l’article avec d’autres personnes atteintes d’épilepsie
  • Suis-nous sur Facebook et sur Twitter
  • Souscris à notre blog

Si tu veux plus d’infos sur l’assistant helpilepsy: www.helpilepsy.com/fr

 

Références

Monica Ferlisi, Simon Shorvon, Seizure precipitants (triggering factors) in patients with epilepsy, Epilepsy & Behavior, Volume 33, 2014, Pages 101–105
Jaya Pinikahana, Joanne Dono, Age and gender differences in initial symptoms and precipitant factors of epileptic seizures: An Australian study, Epilepsy & Behavior, Volume 16, Issue 2, 2009, Pages 231–239
E. Balamurugan, Meena Aggarwal, Anurag Lamba, Nitika Dang, Manjari Tripathi, Perceived trigger factors of seizures in persons with epilepsy, Seizure, Volume 22, Issue 9, 2013, Pages 743–747
Michael Privitera, Michael Walters, Ikjae Lee, Emily Polak, Adrienne Fleck, Donna Schwieterman, Sheryl R. Haut, Characteristics of people with self-reported stress-precipitated seizures, Epilepsy & Behavior, Volume 41, 2014, Pages 74–77
Tobias Lundgren, JoAnne Dahl, Nandan Yardi, Lennart Melin, Acceptance and Commitment Therapy and yoga for drug-refractory epilepsy: A randomized controlled trial, Epilepsy & Behavior, Volume 13, Issue 1, 2008, Pages 102–108